DSCN6728

Animée à l’est de la ville de Rezé, sur les bords de la Sèvre, entre le Pont de la Morinière et le Pont des Bourdonnières, la « Fête du Quai Léon Sécher » se perpétue depuis une quinzaine d’année.

En 1996, une exposition sur l’histoire du quartier, accompagnée d’animations musicales est organisée. Cette exposition donne naissance à la première fête du Quai Léon Sécher. 

Aujourd’hui, cette fête devenue populaire, s’évertue d’entretenir la mémoire historique du quartier.

Autrefois, la Sèvre était le lieu de passage privilégié pour le transport des hommes et des marchandises. Cette voie fluviale propice au commerce florissant ne dura seulement qu’un temps : La Sèvre du faire face à ses crues, fréquentes et considérables, rendant la vie sur les rives difficiles ; mais aussi à l’écroulement à maintes reprises du Pont-Rousseau ; la dévastation des cultures, des ponts et des habitations. Durant des siècles, les riverains ont essayé de la maîtriser, de la rendre navigable. Ce n’est qu’au siècle dernier, que la population locale et environnante s’approprie les bords de Sèvre pour le plaisir suprême de se balader dans son cadre verdoyant, jouer à des parties de cartes les dimanches ensoleillés, pousser la chansonnette et danser au son de l’orchestre des guinguettes. En 1894, de vrais bateaux de promenade sont mis en service et permettent de relier Rezé à Vertou. Plusieurs  centaines de passagers remontent la Sèvre, les beaux jours revenus, flânant de guinguette en guinguette au gré des accostages.

Cette édition 2010, qui prend place ce samedi 2 et dimanche 3 octobre 2010, invite le spectateur-promeneur à se laisser déambuler dans ce quartier historique et culturel, guidé par des spectacles, des scènes musicales, des expositions, des jeux pour enfants... autour de la thématique  « les itinérants » (gens du voyages, globe-trotteurs, nomades voyageurs).

DSCN6730Et pour les moussaillons en quête de voyage exotique, des balades à bord de la Marne et du Léchalas (bateau historique) sont instaurées pour aller au devant de la découverte du patrimoine fluvial et des bords de Sèvre.

Les animations de rue proposées laissent à penser qu’il s’agit essentiellement d’une fête de quartier pour les enfants, notamment avec le jeu de piste « défi » proposé sur tous les stands associatifs, mais aussi avec MOUSSA Cie qui propose à leur attention une animation « Sur la route des épices », la Cie Du RÊVE avec ses spectacles de Marionnettes ou le manège dénommé « La chevauchée fantastique ».

Mais en dépit de ce que l’on pourrait croire - les nombreux concerts, l’exposition photo « La Transafricaine Tanger-Dakar » de Armandine Penna, les diverses associations et leurs expositions, le P’tit K’loup des Rues qui avec son orgue de barbarie nous fait voyager dans une autre époque – témoignent de l'accessibilité à tout public et que sa recherche du dynamisme historique du quartier lors de ce week-end est pleinement atteint.

Organisée par le centre socioculturel Jaunais-Blordière, la collaboration de l’ARPEJ et le soutien de la ville de Rezé, cette fête compte aussi sur l’importante participation des habitants de la ville. Mieux à même de partager avec le public les histoires et anecdotes de ce quartier qui mérite aujourd’hui et demain toute notre attention culturelle.


Texte et Crédit Photo : Elodie Fresneau