SupertrampDe SUPERTRAMP, je ne connais que le nom.
Difficile donc de parler et d’écrire sur un groupe de rock britannique dont on ne sait rien ou presque.
Pourtant, en creusant un peu, les premières informations que l’on peut apprendre sur ce groupe sont qu’il a été fondé en 1969 par Rick Davies et que ses plus grosses ventes ont été réalisées dans les années 70.  Vu ces dates, je comprends aisément pourquoi SUPERTRAMP  m’est complètement étrangé. Cela s’expliquant en partie par la différence de génération !!!

Mais à l’écoute de quelques titres, on se rend compte, que,  finalement SUPERTRAMP ne nous ai pas totalement inconnu : « The Logical Song » - « Goodbye Stranger » - « Dreamer » - « Breakfast in America » - Ces titres nous les avons forcément entendu depuis 40 ans, diffusés sur les ondes, utilisés pour des publicités ou maintes fois revisités.

Dans le cadre d’une nouvelle tournée en France, sur la scène du Zénith de Nantes ce mardi 12 octobre 2010, SUPERTRAMP revient sur ses plus gros tubes. Une tournée qui se fait sans la présence de Roger Hodgson (celui qui a lancé SUPERTRAMP avec Rick Davies), qui a quitté le groupe en 1983 suite aux différents qui l’opposait au membre fondateur.

Pour un groupe de rock que l’on dit progressif et de maturité on s’attend évidemment à un concert très rock enfiévré! En concert c’est le désappointement. Si la mode des genres musicaux existait, SUPERTRAMP se trouverait aujourd’hui plutôt « out ». On se demande comment un concert de rock peut recevoir un public sans fosse, mais avec un parterre de spectateurs assis sur leur siège ?!?

Aussi, il a été dit que,  dans les années 70 le groupe a connu un succès commercial, mais n’a jamais vraiment attiré le fanatisme du public. Malgré la présence de plus de 6 000 spectateurs ce soir là, on sent bien que la frénésie de la foule n’est pas, voire, plus là.

Texte : Elodie Fresneau
Crédit Photo : Copyright ©2010 Rick Davies Productions, Inc.