LelacdesCygnes


C’est en s’inspirant d’une partie de sa vie personnelle, que le russe Piotr Ilitch Tchaïkovski, composa l’une de ses œuvres majeures, Le Lac des Cygnes. Si la première représentation donnée à Moscou ne remporte pas le succès escompté, il faudra attendre 19 ans pour que le chorégraphe Marius Petipa revisite ce ballet, et lui donne la grandeur méritée. Par la suite, d’autres chorégraphes reprendront ce ballet pour en livrer leur propre interprétation.
Si toutes les adaptations reprennent la même histoire, seule la fin peut différer, selon les visions du chorégraphe.


Un brin de romantisme, nuancé par quelques maléfices, ce ballet conte l’histoire d’amour du Prince Siegfried pour la princesse Odette.

A l’aube de ses 18 ans, le prince Siegfried doit trouver - lors d’un bal donné en son honneur - la femme qui deviendra son épouse. Chagriné par ces obligations, il décide de partir à la chasse aux cygnes. 
Arrivé près du lac, à la nuit tombée, les cygnes blancs se transforment en de jolies jeunes femmes.
Le prince rencontre Odette et en tombe tout de suite sous le charme. 
Mais la jeune femme est condamnée par la malédiction du sorcier Von Rothbart : le jour elle se transforme en cygne et reprend son apparence de femme la nuit. Seul un mariage peut briser ce sortilège. 
Le prince Siegfried très amoureux, lui promet de la sauver de ce mauvais sort. 
Mais ce n’est sans compter sur les fourberies du sorcier et de sa fille, dont la ressemblance avec Odette peut être troublante…

Portée par une musique majestueuse et envoutante, il manquerait à cette danse qui n’a de cesse de viser la perfection, d’être accompagnée par un orchestre. Le ballet gagnerait ainsi en puissance émotionnelle. Outre les interprétations des danseurs étoiles remarquables (pirouettes fouettées et arabesques), les danses des ballerines, vêtues de tutus blancs, sont absolument magnifiques. Les chorégraphies d’une précision extrême, et le bruit des pointes sur le plancher donnent au Lac des Cygnes, une émotion particulière et une beauté indéfinissable.

Le Lac des Cygnes est le ballet le plus connu, mais aussi le plus joué au monde.